Hvar

hvar, ile de Hvar croatie

Le port de Hvar

L’île de Hvar (ou Lesina en italien) est une des îles les plus connues de Croatie. Qualifiée de chic, on y trouve beaucoup de résidences de standing. Avec ses décors de carte postale (l’île est souvent citée parmi les 10 plus belles îles du monde), elle est particulièrement appréciée des vacanciers.

Géographie de l’île

Située sur la longue bande de terre au sud du pays qui relie Dubrovnik au reste du pays, l’île de Hvar se trouve non loin de Split entre les îles de Brac au Nord ainsi que de Vis, Bisevo et Korcula au Sud.

D’une superficie de presque 300km2, l’île est habitée par 11500 croates (4ème île en nombre d’habitants) et les villes de Hvar et Stari Grad se partagent la majeure partie des habitants et des infrastructures touristiques. Une route traverse l’île d’Est en Ouest et permet de relier Jelsa et Sucuraj à l’extrémité Est.

Le paysage est globalement vallonné et la chaîne de collines bordant la côté méridionale accompagne les 68km de longueur de l’île. Le point culminant grimpe jusqu’à 628m au dessus du niveau de la mer.

Les terres sont fertiles et les champs de vigne côtoient les champs de lavandes, les plantations d’oliviers, les folles agaves et les forêts de pin. Le sol étant majoritairement karstique, les habitants ont dû créer des mécanismes de rétention d’eau et d’irrigation afin de pouvoir cultiver correctement.

Beaucoup de soleil avec des étés chauds et des hivers doux complètent le tableau de cette île à la végétation typiquement méditerranéenne.

Un peu d’histoire

Hvar, la promenade

Promenade à Hvar

Habité dès la préhistoire (poterie typique de l’époque), l’île accueille les illyriens jusqu’au 4ème siècle avant JC. Les grecs s’imposent à cette époque et fondent la colonie de Faros qui deviendra par la suite la ville de Stari Grad (une des plus vieille ville d’Europe). Puis au 2ème siècle avant JC, les romains s’emparent de l’île jusqu’à ce que les byzantins l’accaparèrent. Au 7ème siècle, nouveau revirement : les slaves tentent de s’y installer.

De part sa situation géographique, l’île devient un passage important pour le commerce maritime.
S’ensuit alors plusieurs siècles troubles ou l’île passent de mains en mains. En 1331 Venise annexe l’île. Pas pour très longtemps car cette dernière deviendra successivement italienne, française, autrichienne puis yougoslave avant de devenir croate.

Que voir à Hvar ?

hvar en croatie

La place de Hvar

Comme l’île a connu de nombreux revirements historiques, le voyageurs d’aujourd’hui a la chance de pouvoir profiter d’un riche patrimoine et notamment grec. Entre Jesla et Stari Grad se trouve d’ailleurs le seul parcellaire agricole grec datant du 3ème siècle avant JC. Protégé par l’Unesco, on peut y voir les murs délimitant les parcelles, le système d’irrigation tel qu’il était il y a 24 siècles.

Dans la ville de Hvar, de nombreux édifices de la renaissance sont encore visibles et deux places fortes encadrent la cité (le fort français Napoléon et le fort vénitien Spagnola). À noter, la place gigantesque, le théâtre (le premier d’Europe bâtit en 1612), le monastère des franciscain et la cathédrale St Étienne.

Toujours dans la ville de Hvar et accessible tous les jours, une simple balade dans le labyrinthe des ruelles historiques mérite bien les coups de chaud causés par les nombreuses volées de marche qui ponctuent la plupart des quartiers. Pour ne pas avoir à monter de marches, il est aussi possible de suivre le rivage sur plusieurs kilomètres : une fois passé l’hyper centre touristique, le chemin se rétrécit et la foule se disperse : c’est l’occasion de découvrir de jolis paysages sous le vent et face à la mer avec la possibilité de poursuivre la balade en empruntant les sentiers qui bordent le littoral.

Stari Grad est plus tranquille que Hvar. Certains diront plus authentique. Idem pour Jelsa et Sucuraj qui ont des centres historiques charmants et colorés. À condition d’avoir votre propre moyen de locomotion, il est très agréable de prendre le temps de s’arrêter au milieu des champs de romarins et de lavande. Senteurs méditerranéennes et vue sur l’Adriatique à 360 degrés au programme !

Plage de Mekicevica

Crique secrète à Hvar

Hvar, fête et loisirs aquatiques

  • En s’éloignant des lieux touristiques, les vacanciers auront le loisir de découvrir des plages loin de l’animation et propre au repos, à la détente et aux plaisirs aquatiques. Les criques et les baies sont nombreuses et pas forcément éloignées des villages : certains lieux sont accessibles en bus mais la plupart se situent à moins de 20 minutes de marche des principaux lieux de vie.
  • Dans la ville de Hvar, le port est envahi par les yachts en été et la vie nocturne est importante notamment dans les discothèques de plein air (certaines sont uniquement accessibles en bateau). L’île est souvent comparée à Saint-Tropez (sans les boutiques de luxe). Les restaurants et bars en terrasse sont nombreux et on y déguste des poissons frais.
  • La culture de la lavandes, autre activité économique importante permet de visiter les lieux de production et de transformation. L’île de Hvar est d’ailleurs surnommée l’île de la lavande.
  • Faire une promenade en bateau jusqu’au îles d’Enfer / îles Pakleni et voir la fameuse grotte bleue de Bisevo. C’est une excursion d’une journée qui mérite le détour (et aussi un chapeau et de la crème solaire).

Se rendre à Hvar

Le ferry est la solution idéale. Il faut compter 2h depuis Split. Attention, les billets ne sont pas forcément réservables à l’avance et l’affluence importante durant l’été peut entraîner de désagréables déconvenues (plus de places dans le ferry malgré billet acheté, ferry plein, bouchons, pas de place de stationnement).

Le ferry dessert le port de Hvar mais surtout Stari Grad. Ne pas prendre de voiture est, si possible, une bonne idée. Par contre, si vous devez aller dans la ville de Hvar et que vous accostez à Stari Grad, il vous faudra trouver un moyen de locomotion pour parcourir la bonne vingtaine de kilomètres qui sépare les 2 villes. Il y a aussi un ferry entre Sucuraj et Drvenik qui est plus rapide mais il vous déposera au bout de l’île de Hvar.

Sans véhicule, il est possible de prendre des catamarans ou vedettes rapides depuis la côte ou les îles proches (Brac). Enfin, depuis l’Italie (Ancône), le ferry peut vous déposer à Stari Grad.

Se déplacer à Hvar

Le bus se prend en plein centre de la ville de Hvar à 200m à l’est de la place principale. Les arrêts sont bien matérialisés dans les villes et les bus sont confortables. Les arrêts en pleine nature (pour découvrir les plages les plus sauvages) sont très mal indiqués. En été, il y a beaucoup de monde qui prend le bus et il vaut mieux être prévoyant et venir en avance pour être certain d’avoir une place.

À peine plus loin que la station de bus de la ville se trouvent les principaux parkings pour stationner sa voiture. Ils ne sont pas extrêmement grands et si vous venez pour la journée, il vaut mieux prévoir d’arriver avant 10h pour avoir de la place.

Il est aussi possible de louer des scooters  et des quads. Comme l’île est très vallonnée, le vélo n’est pas une bonne option pour visiter les autres villes et villages si vous n’êtes pas déjà un pratiquant régulier et aimant l’effort.

Loger à Hvar ?

Comme la destination est touristique, les logements locaux sont en majorité récents et correspondant aux critères européens de grand standing : les hôtels affichent 4 ou 5 étoiles et l’offre de chambres, villas et appartements en location est de bonne qualité. Des hébergements pittoresques en pleine vieille ville sont aussi monnaie courante et les locaux accueillent volontiers les touristes. Par contre, comme l’île est réputée, les prix sont plus élevés que dans beaucoup d’autres endroits du pays.

La plupart des hébergements sont constitués d’appartements et de maisons à louer. On les trouve surtout dans la partie sud-est de la ville de Hvar. C’est aussi tout à l’est que se trouve le camping. Plus on s’approche de la rive, plus les tarifs augmentent. À l’ouest de ville historique se trouvent des hébergements plus luxueux avec notamment le complexe balnéaire Amfora.

En dehors de la ville de Hvar, on trouve des hébergements sur Stari Grad, Jelsa et dans une moindre mesure sur Sucuraj. Quelques locations plutôt typées haut de gamme se trouvent hors des zones résidentielles à proximité immédiate de la mer.

Booking.com

Pin It on Pinterest