Santé et vacances en Croatie : recommandations utiles

Accueil » Santé et vacances en Croatie : recommandations utiles

santé en Croatie

Quelles sont les recommandations sanitaires avant de venir en Croatie ?

Ce qu’il faut savoir avant de partir

Il n’y a pas de risque particulier. Voyage en Croatie est relativement sûr d’un point de vue sanitaire.

Aucun vaccin n’est imposé pour se rendre en Croatie. L’institut Pasteur propose des vaccins recommandés (il faut choisir Croatie dans la liste des pays dans la rubrique « Préparer son voyage » pour voir les préconisations). C’est l’occasion de remettre à jour son calendrier vaccinal (notamment l’hépatite A). Le vaccin contre le tétanos est recommandé pour les randonneurs et les touristes qui dorment en pleine nature de même que le vaccin contre la rage, la typhoïde et l’encéphalite à tiques.

En principe, la tourista ne devrait pas frapper les vacanciers mais glisser un médicament anti diarrhéique dans son sac n’est peut-être pas une mauvaise idée. Il en va de même pour le Doliprane en cas de mal de tête…

En cas de traitement au moment de partir, il est opportun de questionner son médecin et recommandé d’emporter avec soi ses médicaments pour tout le séjour ainsi qu’une ordonnance expliquant le principe actif. Prévoyez de traduire ce document en anglais (en croate c’est idéal mais en anglais c’est plus simple). Cette ordonnance améliorée à deux intérêts :

  • pouvoir se justifier auprès des autorités douanières,
  • pouvoir acheter de nouveaux médicaments le cas échéant.

Les médicaments doivent être emportés avec leurs notices et boites en cas de contrôle ou pour être renouvelés.

Épidémie de Covid-19 en Croatie

La crise sanitaire liée au coronavirus touche la Croatie, pays touristique qui voit passer des flux importants de visiteurs. Des protocoles sanitaires sur mesure existent comme dans les autres pays d’Europe. Toutes les informations liées au coronavirus et aux voyages en Croatie sont disponibles ici.

Le seul vrai risque en Croatie : la tique du Danube

L’encéphalite à tique (ou méningoencéphalite, MET) est une maladie aux conséquences sérieuses (50% de méningite, séquelles importantes et 1% de décès). Des symptômes grippaux apparaissent les 4 premiers jours.

Les régions concernées par la maladie sont la Slavonie et la région frontalière de la Croatie centrale tout particulièrement d’avril à novembre. En cas de piqûre par une tique, une consultation médicale s’impose :  un traitement à base d’antibiotique sera administré. Il est aussi possible de se faire vacciner directement en Croatie.

Autres risques sanitaires en Croatie

Maladies et points de vigilance sanitaires

  • Vipères et scorpions sont présents tout comme en Italie ou dans le Sud de la France. Les animaux sauvages (notamment des ours) peuvent se rencontrer dans les parcs de Croatie.
  • La rage est faiblement présente en Croatie notamment aux frontières avec la Bosnie et dans les montagnes. Elle est transmise par les renards.
  • Les moustiques se rencontrent dans les zones humides (Neretva, Sava) et marécageuses. Prendre des produits répulsifs et anti-démangeaisons. Ces précautions minimiseront les risques d’attraper le virus du Nil occidental ou « fièvre du Nil ».
  • Feux de forêt : Il fait chaud en été. Les incendies de forêts sont fréquents. Numéro de téléphone d’information sur les incendies de forêts : (01) 38 55 960/961
  • Les zones de conflits ne sont pas toute déminées. Il convient de respecter scrupuleusement les panneaux, de ne pas entrer dans les maisons en ruine et de ne pas s’écarter des chemins. Plus d’infos sur le site officiel du Cromac.
  • En bord de mer, attention aux oursins et aux rochers glissants. Les chaussures et sandales de plage évitent ces désagréments.

Eau potable

L’eau est potable quasiment partout en Croatie à la sortie du robinet. Le goût, notamment dans les îles, est parfois surprenant – cela est dû aux difficultés de traitement et de potabilisation de l’eau. Comme en France, lorsque l’eau n’est pas potable, un écriteau l’indique.

Toujours prévoir des bouteilles d’eau minérale. Vous risquez d’être surpris par le prix de l’eau en bouteille : elle est très chère et sur certains sites touristiques, les prix pratiqués sont importants. Le mieux est donc de partir avec sa gourde ou sa bouteille avant chaque visite.

Tabac : problème de santé publique en Croatie

La cigarette est très commune en Croatie et un vrai problème de santé. Hormis dans les églises, les croates fument partout (intérieur comme extérieur). Les panneaux d’interdiction de fumer sont rarissimes.

Se soigner en Croatie

Assurances en Croatie et remboursement des soins

La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) fonctionne en Croatie. Cela n’empêche pas d’être prudent et de téléphoner à son assurance pour vérifier l’étendue des garanties souscrites et d’éventuellement contracter une assurance supplémentaire pour le séjour afin de se protéger contre les accidents, maladies et disposer de facilités de rapatriement.

Pour être certain d’être complètement remboursé, exigez que les soins soient inscrits sur la carte et gardez bien les justificatifs (factures détaillées) afin de pouvoir demander un remboursement à votre retour en France pour les frais qui n’auraient pas pu être pris en charge.

Prenez avec vous les coordonnées de vos assurances. En cas de besoin, vous aurez le contact sous la main.

Trousse de secours

Une trousse de premiers soins est obligatoire dans les véhicules à quatre roues. C’est la loi en Croatie. Si vous n’en avez pas, c’est certainement le bon moment d’investir. On trouve des trousses de premiers secours dans les stations services et les pharmacies. Le contenu n’est pas imposé. Il y a peu de chance que la trousse serve sur la route, par contre, au retour de la plage ou de randonnées, les coupures et les piqûres sont assez banals.

Contacter les urgences

Par téléphone comme en France, le 112 est le numéro d’urgence à composer en cas de problème grave. L’appel sera transmis aux pompiers (numéro 93), à la police (numéro 92), au SAMU (numéro 94). Attention, au bout du fil il n’est possible que de parler croate, allemand, italien et anglais. Numéro fonctionnant  24h sur 24h 7 jours sur 7. Les soins d’urgence sont gratuits (couverture minimale santé croate).

Aller à l’hôpital

Le site de l’ambassade française à Zagreb tient à jour la liste des médecins de Zagreb et des hôpitaux en Croatie. Les infrastructures hospitalières sont de bonne qualité et chaque ville importante disposent de l’équipement et des équipes de soins qui correspondent aux critères européen en matière de santé. En plus des grandes villes, dans les zones touristiques, des centres de soins existent et sont ouverts – au moins durant la saison touristique. L’attente, par contre, est en général bien plus longue qu’en France.

Trouver une pharmacie

Les pharmacies (ljekarna) sont nombreuses sur tout le territoire croate. On en trouve dans toutes les villes et dans les zones rurales.

Booking.com

Pin It on Pinterest