Palais de Dioclétien de Split

palais de Dioclétien

palais de Dioclétien

Ruine antique très bien conservée, le Palais de Dioclétien est la résidence qu’a fait construire l’empereur Dioclétien après s’être retiré du pouvoir. Aujourd’hui, ce monument enclavé dans le centre historique de Split est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Érigé aux alentours des années 300 de notre ère, le palais qui était initialement un grand rectangle de 250 m sur 180 m est un des plus importants monuments de Croatie. Particulièrement bien conservé, il est considéré comme le plus bel exemple d’architecture romaine de toute la côte Adriatique.

L’empereur, qui souhaitait se rapprocher de sa ville natale Solin, a voulu mettre en place pour sa dernière demeure un ensemble architectural correspondant à l’idéologie tétrarchique (une belle demeure, son propre mausolée et un temple).

Un palais à la fois forteresse et villa de luxe

Construit tel une villa romaine de campagne, l’ensemble possède quatre tours, une à chaque angle et de solides murs reliant ces dernières. Aujourd’hui, trois d’entre-elles sont toujours debout, ayant survécu aux caprices des hommes et du temps.

Les murs extérieurs sont tous différents les uns des autres. Le mur Sud donnait sur l’eau et avait seulement une petite entrée : c’est l’actuelle entrée de la vieille ville de Split. Les murs Nord, Est et Ouest sont davantage fortifiés et les portes d’entrée y sont plus imposantes. À l’intérieur, tout est organisé à la mode romaine. Les appartements du maître des lieux sont au sud et disposent d’une galerie arquée. La moitié nord servait au personnel au service de l’empereur (gens d’armes et domestiques).

Au fil des siècles et notamment au Moyen Âge, l’intérieur du palais fut progressivement occupé par les populations. Les habitations et commerces remplirent les lieux puis s’étendirent au-delà des murailles de l’édifice. À la chute de Salone, les lieux devinrent le siège des décisions locales. Par la suite au 17ème siècle, de nouvelles protections furent érigées aux frontières de la ville nouvelle.

split palais diocletien

Palais du Diocletien

Que voir au Palais de Dioclétien ?

  • Le péristyle : Le cœur du palais sert aujourd’hui à l’occasion certains événements festifs. L’empereur y apparaissait depuis le fronton lui permettant d’être au-dessus de la foule.
  • Les caves du Palais de Dioclétien : Les caves sont de très grandes salles voûtées. Certaines furent transformées en lieu de culte par les chrétiens que Dioclétien persécutait. Depuis les caves, on devine les pièces situées au-dessus en fonction des plafonds.
  • La cathédrale : De forme octogonale, elle est munie d’un campanile dont la fonction a évolué au fil des siècles. Initialement, l’édifice n’était pas un lieu de culte. C’est ici que reposait la dépouille de l’empereur avant que les chrétiens ne s’emparent des lieux et transforment le site.
  • Les musées : Dans l’enceinte du palais, le musée de la ville offre un aperçu de l’opulent style de vie que menaient les habitants de l’époque. Le musée ethnographique, pour sa part, prend place dans le plus vieux palais du Moyen Âge de la ville.
  • Les murs d’enceinte : Le mur Nord, est le plus intéressant avec ses tours d’angle.
  • Le decumanus, le temple, les aqueducs : Sur cet axe, on retrouve les restes des thermes et encore quelques colonnes de l’aqueduc ayant subsisté. Le temple lui, est toujours debout. L’aqueduc de presque 10 km apportait jusqu’à 1 million de m3 d’eau par jour. De quoi alimenter les besoins en eau courante de la population et des deux thermes présents dans les appartements de l’empereur.

Préparer au mieux votre voyage en Croatie

Pour réserver au bon prix vos vacances en Croatie (avion, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées

Pin It on Pinterest

Share This