Remparts de Dubrovnik

Impossible de les louper lorsque l’on arrive par la mer ! Les remparts de Dubrovnik sont imposants, incontournables et un passage obligé pour de nombreux vacanciers. Ceinturant presque entièrement l’ancienne cité (excepté au niveau du port), les remparts de l’ancienne Raguse, protègent la forteresse.

croatie, dubrovnik

Dubrovnik, les remparts côté mer

La balade fait près de 2 km et c’est un des rares lieux en Europe où la quasi-intégralité des remparts est encore debout. En habiles diplomates, les dirigeants de la cité ont toujours préféré la négociation au conflit.

Le spectacle proposé sur place est des plus saisissants. Une fois au sommet, une vue panoramique et impressionnante de variété compose le paysage. En direction des terres, on découvre une myriade de toits parés de tuiles rondes et la vue sur le Stradum et les autres édifices historiques de la ville. En se penchant vers l’Adriatique, la vue sur la mer et sur l’île de Lokrum complète ce musée à ciel ouvert.

Élevés sur différents niveaux dus aux particularités du terrain et aux contraintes impliquées par la mer, les remparts ne sont pas tout à fait linéaires. Ils imposent de gravir puis de redescendre plusieurs volées d’escaliers. Pas de place à la monotonie dans cette balade offrant un nouveau point de vue à chaque promontoire des fortifications.

Les remparts de Dubrovnik datent du 13ème siècle. Ils sont larges de 6 mètres côté terre et de 3 mètres côté mer, avec une hauteur maximale de 25 mètres. Initialement plus fins, ils sont progressivement améliorés et dotés de tours. Ainsi, ponctuant les remparts à intervalles réguliers, les tours et autres constructions ajoutées aux 14ème et 15ème siècle ont peu à peu permis de renforcer les défenses de la ville.

L’enceinte des remparts est divisée en 2 parties :

  • La partie intérieure dispose de 10 bastions en demi-cercle ;
  • La partie extérieure est plus imposante : 12 tours rectangulaires ou carrées, 3 tours rondes et 5 bastions auxquels s’ajoute la forteresse Saint-Jean (Sveti Ivan) située face à la mer, à l’entrée du port, au sud-est de la vieille ville. À l’époque, une chaîne était tendue chaque nuit entre le fort et la digue afin de protéger la cité des attaques par la mer.
  • À noter aussi que des avant-postes existent au-delà même des remparts. On parle ici des forteresses de Lovrijenac et de Revelin qui verrouillaient les accès par l’ouest (porte Pile) et par l’est.
dubrovnik et la citadelle

Dubrovnik avec ses remparts variés et le fort Lovrijenac sur la droite

Visiter les murailles de Dubronik

  • En été, il y fait très chaud : prévoir plutôt la visite le matin ou le soir ;
  • Durant la période estivale, les remparts sont très prisés des touristes ;
  • La visite se fait à sens unique. Les plus beaux points de vue se trouvent au début du parcours ;
  • Il faut compter 2 bonnes heures pour faire le tour des remparts sans se presser ;
  • L’entrée principale se fait par la porte Pile, mais il est possible d’entrer aussi par le fort Saint-Jean et par la porte du Marché (moins de monde par ces 2 dernières entrées).

Jours et horaires d’ouverture : En basse saison, du mardi au dimanche de 10h à 15h. D’avril à octobre : tous les jours de 9h à 19h
Prix : payant à partir de 70 kn pour les adultes.

Préparer au mieux votre voyage en Croatie

Pour réserver au bon prix vos vacances en Croatie (avion, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées

Pin It on Pinterest

Share This