Notre belle patrie, l’hymne national croate

Accueil » Notre belle patrie, l’hymne national croate

poème hymne national croate

Poème original publié et plus tard transformé en hymne national croate

La Croatie a son hymne national. Il s’agit d’un poème mis en musique et intitulé « Notre belle patrie » (Lijepa naša domovino en croate). Cet hymne est pacifique ce qui le différencie de beaucoup d’autres hymnes nationaux.

C’est le parolier et poète Antun Mihanović qui l’a composé en 1835. Son poème Horvatska domovina a d’abord été publié dans un magazine littéraire la même année. Très impliqué dans la reconnaissance de sa langue natale, le poète a posé les fondations du mouvement illyrien qui vise à unifier les peuples slaves.

Une dizaine d’années après sa parution, le militaire et pianiste Josip Runjanin met en mélodie à Glina, en Croatie centrale ou le militaire est affecté, 4 strophes sur les 14 que compte le poème de son contemporain Mihanović. Il le rencontre d’ailleurs à la même époque dans les cercles illyriens.

La musique de l’hymne national croate s’inspirerait de l’opéra Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti et du motif de L‘elisir d’amore du même compositeur italien. Runjanin n’ayant pas reçu d’éducation musicale académique, la paternité exacte reste floue. Toujours est-il que la mélodie originale a évolué et c’est seulement dans les années 1860  que les notes sont couchées sur le papier.

L’hymne se compose de 4 strophes de 4 phrases. Les paroles de l’hymne croate parlent du passé glorieux du pays, de ses caractéristiques géographiques (la mer, la montagne, les principaux cours d’eau) et fait l’éloge de ses terres et de l’amour des croates pour leur pays. L’hymne est aussi connu sous le nom Lijepa naša qui sont en fait ces premiers mots et que l’on peut traduire en « Notre belle ».

L’hymne national de Croatie fut joué pour la première fois en 1891 à Zagreb pendant l’exposition Croato Slave. Au 19ème siècle, l’hymne était entonné lors des célébrations festives parmi d’autres chants croates. Il a été entonné par le parlement en 1918, puis il a été reconnu comme hymne national en 1941 pendant 4 ans. Aussi bien les partisans que les oustachis le chantaient. Il n’est redevenu hymne national qu’en 1972 avec le retour de la république socialiste. Il existe aujourd’hui plusieurs variantes pour orchestres, différents instruments et différents chœurs.

Les paroles aussi diffèrent de la version originale et les dernières modifications datent de la seconde Guerre mondiale. Le texte officiel de l’hymne a été arrêté en décembre 1990 et inscrit dans la loi.

Booking.com

Pin It on Pinterest