Ogulin

La ville d’Ogulin est située en plein centre de la Croatie continentale, entre Zagreb et Rijeka. Sa situation, au pied de la montagne Klek et son environnement préservé en font l’une des destinations les plus attrayantes de la région. La ville est nichée dans une large vallée située plus de 300 m sous le niveau de la mer et traversée par deux magnifiques rivières : Dobra et Mrežnica. Son architecture et son patrimoine témoignent de sa richesse historique, culturelle et artistique. D’un point de vue administratif, la ville d’Ogulin couvre une superficie de 500 km² et compte environ 14 000 habitants.

Croatie centrale, le chateau d'ogulin

Château d’Ogulin

 

Situé au carrefour de grandes régions de Croatie comme le Gorski Kotar, la Lika, le Kordun et le Pokuplje, le territoire entourant la ville d’Ogulin est si particulier, qu’il pourrait représenter une région entière à lui seul. Dans la Vallée d’Ogulin-Modruš les collines abritent des chapelles médiévales faisant partie des plus beaux monuments de la ville. Ogulin est bordé à l’ouest par le massif montagneux de Velika Kapela et par la montagne Klek (1181 m). Au creux de la vallée, la ville fait face sur sa partie est aux monts Krpel (511 m), Brezovica (565 m) et Hum (863 m). La partie vallonnée de la vallée d’Ogulin accueille également les monts Klekinja (504 m) et Trojvrh (599 m).

Histoire d’Ogulin

Les premiers documents de référence, relatant l’histoire d’Ogulin datent du 15ème siècle. La ville est donc relativement récente par rapport aux destinations du bord de mer et à certains villages des terres remontant à l’ère préhistorique. Ogulin est aussi connu sous le nom de Julija dans la culture croate. C’est d’ailleurs sous ce nom de ville qu’Ogulin apparaît pour la première fois sur la carte de Croatie établie par le moine jésuite Stjepan Glavač en 1673.

Ogulin héberge une triste légende, selon laquelle Đula, de la ville de Julija, se jeta dans les flots de la rivière Dobra suite à une déception sentimentale. Différentes explications circulent pour expliquer le nom d’Ogulin (place forte, présence d’arbre…) mais aucune d’entre elles n’a pour l’instant convaincue la communauté scientifique. Toujours est-il qu’à partir du 16ème siècle, Ogulin est véritablement devenu un bastion important ayant pour rôle de protéger le pays des invasions ottomanes.

Que visiter à Ogulin ?

  • La fontaine de Cesarovac : il s’agit d’un mémorial dédié à l’aqueduc construit en 1847 par le colonel Šuplikac. L’eau y circulait à travers des tubes en bois et la légende veut que la fée présente à la source, au pied de la montagne Klek, ensorcelait l’eau contraignant les hommes à rester à vie à Ogulin et les femmes à demeurer éternellement belles et jeunes.
  • Monument du roi Tomislav. Ce monument a été érigé pour le 1000ème anniversaire du créateur du royaume de Croatie.
  • Chapelle Saint Rocco : elle fut construite pour lutter contre le choléra vers 1850.
  • Chapelle Saint Bernardin. Il ne reste aujourd’hui que l’autel de cette chapelle construite par le fils du fondateur de la ville.
  • Église de la Sainte Croix. Construite en 1781 au centre de la ville, cette église d’une beauté rare pour la région exhibe ses sculptures au public et aux connaisseurs.
  • Château d’Ogulin. Le château date de la renaissance croate. Il fut construit à partir de 1500 au-dessus des gorges de la Dobra (voir légende de Đula ci-dessus) par le redouté Bernardin Frankopan, seigneur local. Aujourd’hui, le château abrite un musée.

Préparer au mieux votre voyage en Croatie

Pour réserver au bon prix vos vacances en Croatie (avion, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées

Pin It on Pinterest

Share This