Location de voiture en croatie

minibus de location en Croatie

Un van spacieux de location pour découvrir la Croatie

Le tourisme est un secteur  très important pour la Croatie, encouragé par des promotions intéressantes tout au long de l’année de la part des spécialistes du tourisme et des compagnies aériennes. Ce pays du sud de l’Europe méditerranéenne est donc logiquement devenu l’une des destinations les plus en vue du moment. Mais pour visiter le pays, une voiture est bien souvent nécessaire. En effet, le réseau de bus et de train ne permet pas d’aller partout et, en tant que vacancier, vous risquez de vous retrouver dépendant d’horaires parfois contraignant.

Faut-il louer une voiture en Croatie ?

À la sortie de l’aéroport ou sur le lieu de vos vacances, vous avez tout intérêt à louer une voiture pour profiter au mieux de votre séjour. C’est le cas si vous prévoyez de vous déplacer. Les bus, le bateau et le train sont des moyens de transport qui ne permettent pas d’aller partout. Une voiture est vraiment indispensable si vous souhaitez :

  • visiter la Croatie en dehors des routes touristiques (Croatie centrale, du nord et de l’est, zones de montagne) ;
  • faire des vacances itinérantes type road-trip ;
  • être autonome et partir tôt ou rentrer tard ;
  • ne pas avoir à prévoir les moyens de transport en amont.

Si à l’inverse, votre besoin de déplacement reste simple (visiter les grands sites, rester sur la côte ou séjourner dans la capitale, profiter des activités locales) alors une location de voiture sera superflu en Croatie.

L’essentiel à connaître pour louer une voiture en Croatie

La plupart des agences internationales de location possèdent des bureaux dans les grandes villes de la Croatie ainsi que dans les lieux stratégiques (ports majeurs, aéroports…).

Les règles de conduite diffèrent assez peu de celles que nous connaissons en France et les contraintes concernant la location de voiture en Croatie sont semblables à celles que l’on connaît dans l’hexagone : le conducteur doit être âgé de 21 ans au minimum et doit avoir un permis de conduire valable.

Un permis de conduire international n’est pas obligatoire mais est souhaitable. Ce document administratif est à récupérer en préfecture de police (bien) avant le départ.

Par contre, à la différence de la France, la location entre particuliers et le covoiturage ne sont pas répandus en Croatie.

Conseils de bon sens pour louer :

  • prendre le plus petit véhicule coûtera moins cher et sera plus facile à garer et moins onéreux en cas de traversée en ferry. L’idée n’est pas d’être à l’étroit mais simplement de pouvoir stocker ses valises et être à l’aise ;
  • Si vous avez le choix, préférez un véhicule qui consomme peu et dont le carburant ne coûte pas cher ;
  • Vérifier avant le départ que tout est en règle côté banque (type de carte bancaire, plafond, caution…) et assurance ;
  • Réserver longtemps en avance via Internet est la quasi-assurance d’avoir des prix très concurrentiels. Il convient alors de bien se faire préciser les conditions particulières (voir ci-dessous) tels que transfert en ferry, passage de frontière…

Bon à savoir concernant la location de voiture en Croatie

  • Avec les grandes enseignes de location, les risques sont maîtrisés. Soyez plus vigilant avec les petites agences locales ;
  • Les grandes enseignes de location font du volume et peuvent apporter des prix plus bas. Les process sont standardisés et la qualité est plutôt homogène. Si vous voyagez régulièrement, les grandes enseignes disposent aussi de mécanismes de fidélisation qui permettent de belles ristournes. À l’inverse, les loueurs croates en direct ont une meilleure connaissance du terrain et sauront mieux vous répondre concernant les subtilités locales (frontière, ferry… voir plus bas) et en cas de pépin, étant sur place, ils pourront vous dépanner plus efficacement ;
  • Si vous avez prévu des vacances non itinérantes, avez-vous demandé au propriétaire de votre hébergement s’il avait un véhicule à louer ? C’est parfois plus pratique et plus simple ;
  • Aucun problème pour payer par carte bancaire en ligne. Vérifier bien les frais de change si vous payez sur place. Pour la finalisation du contrat de location, une CB avec débit différé permet de prélever les prestations en plus (plein de carburant, franchise, horaires dépassés, ménage…) ;
  • Lorsque vous souscrivez en ligne, vérifiez bien ce que comprend réellement la prestation et les assurances et assurez vous que vous pouvez modifier les prestations (voir plus bas ferry et passage de frontière). En général, vous pouvez toujours ajouter des suppléments mais ils coûtent plus cher lors du retrait du véhicule qu’a moment de la souscription ;
  • Toujours vérifier les services compris. D’une agence à l’autre, c’est ça qui fait la différence. Plutôt que d’éplucher les CGV, il suffit souvent de regarder la liste des suppléments ;
  • Parmi les suppléments utiles, le kilométrage illimité est appréciable et évite de devoir compter pour rentrer dans le quota fixé par le contrat de location ;
  • En cas de voyage avec des enfants, bien se faire préciser si les sièges bébés / enfants sont compris et quel est leur coût éventuel ;
  • Demandez aussi à ce que 2 conducteurs soient inscrits sur le contrat de location. C’est tellement plus pratique ;
  • Bien préciser à l’agence de location que vous allez prendre le ferry ou vous rendre sur une île (si c’est le cas). C’est parfois une option payante liée à l’assurance de la voiture de location ;
  • Si vous prévoyez de franchir une frontière (par exemple pour aller à Dubrovnik depuis le Nord du pays – et oui, au niveau de Neum, il faut franchir la frontière avec la Bosnie-Herzégovine), il faut bien l’indiquer à l’agence de location qui vous fournira alors des documents à présenter au poste-frontière ;
  • Il n’y a pas de problème à louer la voiture à un endroit et la laisser dans un autre endroit. Mais c’est une option payante. Demandez combien ;
  • Idem pour la récupération et le dépôt de la voiture en dehors des heures d’ouvertures des agences. C’est possible mais contre un supplément. Ici aussi, demandez combien ;
  • Les prix font vraiment le grand écart entre hors-saison et pleine saison touristique. Si vous savez que vous partez en juillet et août, réservez longtemps en avance afin de bénéficier de tarifs moins chers. Si vous louez sur place à la dernière minute et si vous arrivez à obtenir un véhicule, prenez bien le temps de lire le contrat malgré l’agence qui insistera pour aller vite. En louant à la dernière minute, vous allez payer le prix fort mais c’est seulement la lecture minutieuse du contrat qui vous permettra de vérifier que tout est bien inclus ;
  • Les routes étant tortueuses et pas très larges et les places de parking étant souvent de taille réduite, il vaut mieux privilégier une petite voiture ;
  • Il n’est pas possible de louer tous types de voiture : les voitures luxueuses ne sont généralement pas autorisés à prendre le ferry ou sortir du pays ;
  • En dessous de 25 ans, vous pouvez être considéré « jeune conducteur » et vous voir appliquer un supplément via une assurance spécifique. Idem si vous avez plus de 65 ans. Et si vous avez moins de 2 ans de permis, ça risque d’être dur de trouver un loueur ;
  • Le GPS n’est jamais une obligation légale en Croatie. Idem pour l’assurance tous risques. Ce sont des manœuvres de certains vendeurs malhonnêtes pour gonfler la facture ;
  • Toujours faire un état des lieux complets avant et après la location avec photos aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule ;
  • En pleine saison, dans les agences de location des aéroports, vous risquez de ne pas trouver de véhicule disponible ;
  • Attention, si vous louez votre véhicule en Italie et que vous devez aller jusqu’à Dubrovnik, il faudra passer une frontière de plus et ça risque de coincer avec votre contrat de location.

Booking.com

Pin It on Pinterest