La Croatie accueille chaque année beaucoup de camping-car sur ses routes. Et lorsque les routes sont étroites, raides et sinueuses (comme souvent en Croatie), il vaut mieux ne pas avoir à faire demi-tour… Aussi voici quelques idées / conseils pour réussir votre découverte des côtes et des terres croates à destination des campingcaristes.

 

aire de service camping car

Aire de camping car à Senj, Croatie

En camping car, on ne dort pas ou on veut

Il est interdit de faire du camping sauvage ou de passer la nuit en camping-car en dehors d’un camping… C’est un peu à l’opposé de la liberté du camping-car mais les autorités croates ne plaisantent pas sur ce point. Les amendes sont chères pour les contrevenants.

Pour ceux qui logent chez un particulier (dans la cour, dans le champ), il convient de se signaler au poste de police le plus proche. C’est contraignant et fait exprès pour éviter le camping sauvage.

Tous les campings ne proposent pas d’aire dédiée aux camping-car mais les lieux dédiés (notés autocamp ou autokamp) sont nombreux sur la côte. Les aires de service se limitent au strict minimum (vidange, point d’eau). Il faut compter 15 euros par jour.

Les autres conseils pour bien réussir son voyage en Croatie en camping-car

  • Les routes croates ne sont pas forcément adaptées aux véhicules imposants et les croisements ne sont parfois pas possible sur plusieurs centaines de mètres. Avant de s’engager dans un petit chemin, double-vérifiez votre carte / GPS. Dans le doute, restez sur les axes principaux et aller dans les petits villages par un autre moyen.
  • Le couple camping-car + 2 roues fonctionne bien. Pour ceux qui ont de bonnes jambes, le vélo est super mais attention, ça grimpe pas mal. Pour les autres, le scooter est la bonne solution.
  • Les stationnements sont très souvent payants et les tarifs varient énormément d’une ville à l’autre. L’avantage c’est qu’il est rare de ne pas trouver de place sur un parking payant.
  • Bien vérifier son assurance notamment pour l’utilisation de ferries mais aussi pour passer la frontière avec la Bosnie et le Monténégro (se rendre à Dubrovnik impose un passage de frontière).
  • Les points de vidange et les points d’eau sont peu présents. Il faut se débrouiller.
  • Le petit matériel pour campingcariste ne se trouve pas facilement (accessoires, raccords, recharges…). Il vaut mieux faire son stock avant le départ, s’approvisionner dans les campings équipées d’aire autocamp ou de troquer/négocier avec les autres campingcaristes.

Photo : Tom

Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 avis, note moyenne : 3,40)

Préparer au mieux votre voyage en Croatie

Pour réserver au bon prix vos vacances en Croatie (avion, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées