Parc naturel de Vransko jezero

Situé à proximité immédiate de la mer Adriatique, le lac de Vrana (traduction de Vransko jezero) est le plus grand lac de Croatie. Ses eaux ne sont pas vraiment salées malgré la mer toute proche et sa salinité très faible entraîne une faune et une flore variée composées d’espèces d’eau douce et d’eau salée. Ses abords marécageux en font un paradis des animaux et certains secteurs sont uniquement accessibles par bateau.

Le lac et son environnement proche (soit 57km2) est parc naturel depuis 1999.

lac Vrana en Dalmatie

Parc naturel de Vransko jezero

 

Géographie du parc naturel

Situé à Ravni Kotari tout proche de Pakostane non loin de Zadar et de Sibenik en pleine Dalmatie, le lac de Vrana s’étend sur un peu plus de 30 kilomètres carrés (13 km de long et 3,5 km de large) et est situé à moins d’un mètre du niveau de la mer. Le lac atteint seulement 4 mètres de profondeur en son point le plus profond. C’est donc un rare exemple mondial de cryptodépression (c’est à dire que le lac est situé en dessous du niveau de la mer).

Le lac est situé sur un sol karstique (une doline karstique qui est séparé par moins d’un kilomètre de roche avec la mer) et est alimenté par seulement quelques petites sources. Au fil des saisons, le niveau du lac varie de plus d’un mètre.

Le parc naturel de Vransko jezero est concrètement une grande zone marécageuse s’étendant autour du lac Vrana.

Historique du lac

Des traces d’habitats romains (des fermes) ont été découvertes lors de fouilles proches de Crkvine et proche du tracé de l’aqueduc Vrane-Zadar qui alimentait la zone.

Au 18ème siècle, pour les besoins de l’agriculture, un canal a été creusé afin d’abaisser de presque moitié le niveau du lac. Le lac a ainsi perdu à cette époque une importante superficie.

En 1983, le lac rejoint la liste IBA des zones européennes particulièrement importantes pour les oiseaux et le lac devient zone ornithologique protégée.

Que faire à Vransko jezero ?

Particulièrement recherché en été pour ses eaux fraîches (15 degrés) et poissonneuses (notamment le rotengle et le brochet – présent uniquement dans ce lac en Croatie), le lac est aussi un sanctuaire pour la faune et la flore (249 espèces d’oiseaux recensées dont 4 espèces européennes en danger et pour certains le lac est l’unique lieu de nidification du pays). Différents points d’observations, sentiers pédagogiques et zones de guets permettent aux amateurs de nature d’observer de nombreuses espèces ornithologiques (plus de 100000 oiseaux y élisent domicile chaque hiver).

Les pistes de vélo (plus de 50km praticables) qui bordent le lac permettent de découvrir les richesses des lieux en toute quiétude. Pour voir le lac d’encore plus près, il existe des parcours à bord de bateaux spécialement affrêtés pour les touristes.

Quelques constructions des siècles précédents valent le coup d’oeil : la tour Osridak du 4ème siècle, la tour vénitienne d’Osridak du 15ème siècle, le batiment turc du 17ème siècle Maškovića Han, le monastère bénédictin, le corps de garde de la frontière vénitienne.

Plus d’informations : site officiel

Photo : Dmytrok

Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Préparer au mieux votre voyage en Croatie

Pour réserver au bon prix vos vacances en Croatie (avion, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées