Parc naturel de Telašćica

Baie située au Sud Est de la l’île de Dugi Otock en mer adriatique non loin de Zadar, Telašćica est un parc naturel qui s’étale sur seulement 10km de long et oscille entre 160 et 1800 m de large.

Falaises de Telascica

Telascica, vue sur la mer

Le parc national des îles Kornati est tout proche puisqu’il n’est qu’à 2 km au Sud du parc naturel.

Géographie du parc naturel

Composé de hautes falaises (jusqu’à 161 mètres de haut) alternant avec de petites baies, le parc naturel comprend en outre un petit lac très proche de la mer et très salé : le Slano Jezero / lac de Mir. Profond de seulement 6 mètres, le lac est apparu lorsque les eaux de la mer se sont retirées. Faisant presque 1 km de long, le lac connaît de très fortes amplitudes de températures (presque 30 degrés de différence en l’hiver et l’été).

Cinq autres îles, situées un peu plus au Nord au sein d’une grand baie sont visibles dans une périmètre d’un kilomètre (Otocic Donji Skolj, Otocic Gornji Skolj, Otocic Farfarikulac…).

Le relief si particulier est causé par un ensemble de dépressions karstiques qui eurent lieu il y a plus de 10000 ans.

rochers en bordure de lac

Parc naturel de Telascica

Le climat, typiquement méditérannéen, se reflète sur le sol avec une faune et une flore rare et adaptée aux rudesses du climat (seulement 87 jours de pluie par an et des températures très clémentes même en hiver). La portion Nord dispose d’une végétation quasi nue alors que le Sud est recouvert d’oliviers, de figuiers et de pins.

Pour les marins, les lieux ont de tous temps été un refuge. La mer y est particulièrement calme même lorsque les conditions sont très mauvaises.

Histoire de Telašćica

L’île de Dugi Otock est habitée depuis la préhistoire. Nommée Pizuh par les byzantins, Tilagus par les grecs et Maior par les romains, l’île fut finalement appelée Dugi Otok ce qui signifie « île longue ».

Avec une dizaine de baraquements, l’île accueillait essentiellement des pêcheurs et des récolteurs de sel. Aujourd’hui, on voit encore les traces des temps passés : tumulus dans le secteur de Cuh, tombe illyriennes, four à chaux, ruines romaines…

Que faire à Telašćica ?

  • Se balader en bateau de plaisance le long des falaises de Stene. Les dauphins, habitués des lieux aiment y nager et les faucons y nichent bien à l’abri des visiteurs indélicats.
  • Plonger (après avoir obtenu les autorisations nécessaires) pour voir le corail, les éponges carnivores et la riche flore sous marine.
  • Accoster et parcourir le parc à pieds au travers des paysages typiquement méditerranéens.
  • Aller aux îles Kornati toutes proches.
  • Voir le lac de Mir et tenter d’y apercevoir le bizat, une anguille qui peut peser jusqu’à 3 kilos.
  • Monter au belvédère de Veli Vrh ou de Grpascak pour avoir une vue d’ensemble du parc.
  • Se rendre au tumulus de Gominjak.
  • Parcourir les champs d’olivier entourés de murets de karst.
  • Se photographier avec un animal emblématique du pays : l’âne.
  • Voir la villa rustica, ensemble romain datant du 1er siècle.

Comment s’y rendre ?

En voiture avec le ferry qui accoste à Saly depuis Zadar.

Photo : stefpet, korom

Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Préparer au mieux votre voyage en Croatie

Pour réserver au bon prix vos vacances en Croatie (avion, hébergement, activités sur place...) sans y passer un temps fou, accéder aux comparateurs sélectionnés pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.

Voir les offres sélectionnées